Oublier son égo pour mieux vendre

Qu’est-ce que l’égo ?

Sans rentrer dans des considérations philosophiques, ce qu’on appelle égo est la représentation que l’on se fait de soi-même. C’est le MOI JE.

Or, cette représentation est toujours fausse, il ne s’agit que d’une construction mentale qui nous pousse souvent à agir de façon irrationnelle.

Expérience facile pour le démontrer : vous vous faites une idée de votre voix, celle que vous transmettez aux autres quand vous parlez. Il suffit d’écouter un enregistrement pour réaliser que l’idée que vous vous en faisiez était fausse.

L’égo sur Internet

Je me suis laissé dire que certains blogueurs influents, certaines personnes sur Facebook et Twitter, avaient un égo sur-dimensionné, ce que dans notre langage technique nous appelons « le melon » 😉
Ce n’est pas très grave dans leurs cas, il n’y a pas de notion de rentabilité en jeu.

Par contre, il est très mauvais de laisser parler son égo lorsque l’on investit dans un site destiné à générer du revenu, et c’est catastrophique quand il s’agit d’un site marchand.

Quelques exemples

Il y a 12 ans, un rocker qui vendait des produits protéinés pour sportifs sur un site à fond noir ! Nous avions beau lui répéter que ses produits devant être perçus comme bons pour la santé, le fond se devait d’être blanc, symbole de pureté.  Rien n’y faisait « MOI JE suis rock’n’roll et MOI JE veux un site rock’n’roll ».

Oui, mon pote, mais pas tes visiteurs : tu vendras rien comme ça.

Un prof, qui lance un site communautaire pour ados. Et perd un temps fou à corriger leurs fautes d’orthographe. « MOI JE défends la langue française ! »

Oui, Maitre Capello, mais t’es pas en classe, tu fais fuir tous tes membres, là.

Une charmante bourgeoise, genre Neuilly-Auteuil-Passy, qui vendait des produits discount à destination de ce qu’on appelle les CSP moins. Et avait une charte graphique digne d’une boutique de l’avenue Montaigne. « MOI JE suis d’un certain milieu, mon site doit ME correspondre ».

Erreur, Titine : ton site doit correspondre à la clientèle que tu vises.

Autre manifestation de l’égo dans les noms de domaine. Le NDD doit le plus possible correspondre au type de produits que l’on vend.
Sans aller chercher midi à quatorze heures, un site qui vend des pates à pizza s’appelle pate-pizza.com.
Un site où trouver un cadeau pour la naissance d’un bébé, est tout naturellement cadeaudenaissancebebe.fr
Simple et efficace.

Hélas, on voit énormément de NDD ne correspondant pas du tout aux produits vendus, mais à une volonté du créateur de se faire mousser, avec ce faux argument « MOI JE veux créer MA marque ».

Bien sûr, Toto, tu peux lancer ta marque, si tu en as les moyens. Combien ça coûte de lancer une marque ? 100 000 € ? Le double ? Plus ? Et tu vends quoi en attendant ?
E-commerce

Comment faire taire son égo ?

En fait, ce n’est pas bien difficile : il suffit de se rendre compte que l’on n’est pas tout seul au monde et d’essayer se mettre à la place de l’autre. Cette façon de penser, déjà bien valable dans les circonstances de la vie de tous les jours, l’est aussi sur Internet.

Ne plus appréhender la création en terme de « MOI JE fais mon site Internet » mais « mon site Internet correspond à mes visiteurs, car ce sont eux qui me font vivre ».

Alors,  rassurez vous, votre égo sera tout de même satisfait par le beau gros joli chiffre en bas de votre bilan.

:-)

Tags : , , ,

11 commentaires à “Oublier son égo pour mieux vendre”

  1. Sophie Gironi 11 janvier 2011 at 15h36 #

    Et bien MOI JE trouve ton article très bon, on dirait MOI 😉

  2. Dugomo 11 janvier 2011 at 15h37 #

    MOI JE suis bien d’accord avec TOI 😉

  3. […] This post was mentioned on Twitter by skullpat and others. skullpat said: RT @Dugomo #ecommerce Oublier son égo pour mieux vendre http://bit.ly/geCKY3 […]

  4. papilloon 18 février 2011 at 18h45 #

    Les noms de domaines explicites devenant de plus en plus durs à trouver, il est parfois souhaitables de garder un nom de domaine assez court et facilement mémorisable

  5. Dugomo 18 février 2011 at 19h18 #

    Il faut parfois ne pas hésiter à investir pour racheter un nom de domaine correspondant à sa thématique. Un bon NDD, même payé cher, ce sont de grosses économies en référencement.

  6. KRIS3D 19 février 2011 at 8h46 #

    Joli billet sponsorisé par les pates à pizza 😉

    Blague à part, un nom court et original, c’est aussi facilement mémorisable.
    Le nom du site n’a pas une si grande importance dans le référencement.

    Je viens de taper « pates à pizza » sur Google et le site cité en exemple n’apparaît qu’en 2ème page, derrière http://www.pate-a-crepe.info/recette-pate-a-pizza.html et goostro.fr

    • Dugomo 19 février 2011 at 22h28 #

      Si je parle de ce site, c’est que je le connais, et aucun travail de référencement n’a encore été fait.
      Quant au nom court et original, notre ami Google n’en a cure : ne n’est pas ça qu’il mémorise.

  7. Jeux De Tracteur 20 juillet 2011 at 17h31 #

    J’aime beaucoup cet article !

  8. Yandi Irina 9 octobre 2011 at 16h27 #

    Je suis tout à fait daccord…
    Ton article sur l’égo est intéressant car cela concèrne chacun dentre nous, félicitaion!
    Nous sommes a href=http://www.abilityconseil.com/recrutementcabinet de recrutement cadre/aet nous préparons nos clients à adopter la bonne attitude!
    En tout cas, japréçie beaucoup ton blog :)

    A très bientôt!

  9. dj le havre 13 mai 2012 at 11h32 #

    C’est comme si vous aviez lu dans mon esprit! Vous semblez en savoir tant sur ce sujet, vous devriez écrire un livre ou autre chose du même genre .

  10. Caroline LAVAGNA 22 juin 2012 at 17h15 #

    Bravo ! Article magnifique et clair !