Les auto-entrepreneurs sont des cons !

En voilà un beau titre bien accrocheur, je suis assez content de moi, ça va cliquer, je devrais peut-être même mettre de la pub ^^

Nous voyons ces jours-ci fleurir des articles d’auto-entrepreneurs qui se lamentent des misères que leur cause le RSI, et vas-y que je me plaigne, et vas-y que je râle…

auto-entrepreneur

Vous étiez pourtant prévenus

Le statut d’auto-entrepreneur n’était que la concrétisation mal ficelée d’une promesse électorale. Dès le début, les gens qui sont dans entrepreneuriat depuis longtemps l’ont dit et redit : ce statut est injuste, mal encadré, personne ne sait où il va, la législation est floue. Ce n’est qu’une façon de faire baisser les chiffres du chômage et de récupérer de l’argent à ceux qui auparavant bossaient au noir. Une arnaque d’État, une de plus, dans laquelle beaucoup sont tombés. Mais merde, vous le saviez, alors ne venez pas vous plaindre.

Que faire au lieu de râler ? Il y a 2 cas de figure.

Votre activité nécessite d’être en France

Par exemple e-commerçant, vous êtes obligé de rester en France.
Il existe des statuts d’entreprises reconnus, comme la SARL, la SA ou la SAS.
Ces formes d’entreprises vous donnent droit (sous conditions pour la SARL) au régime général des salariés, ne dépendant pas de cette horreur de RSI. Elles nécessitent un certain capital de départ, indispensable pour toute activité, et qui « fait sérieux » auprès du banquier. Elles sont soumises à la TVA et les charges sont déduites du bilan.
Bref, ce sont de vraies entreprises, mais ça vous le saviez avant de vous lancer, n’est-ce pas ? Alors pourquoi donc avoir choisi un statut en mousse ?

Votre activité peut être délocalisée

Alors barrez vous ! Parce que malgré ce que je viens de dire sur les formes d’entreprises françaises, le jeu est faussé dès le départ.
En effet, en France, la petite ou la moyenne entreprise n’est là que pour servir de vache à lait. Elle est soumise à une énorme pression fiscale et sociale, car c’est elle qui paye pour les autres. Il existe certes une redistribution, des sommes très importantes sont reversée par l’État aux entreprises innovantes, mais les dossiers sont très complexes à remplir et nécessitent l’aide d’experts. Résultat : ce sont toujours les mêmes qui en profitent, et comme par hasard ce sont ceux qui ont les « bons réseaux », et/ou qui ont fait les « bonnes écoles ».
De plus en France l’entrepreneur n’est absolument pas valorisé, il est considéré comme un salaud de capitaliste qui exploite le peuple des travailleuses/travailleurs.

Internet, c’est formidable, ça permet de travailler d’où on veut. Surtout dans les domaines les plus rentables, tout ce qui ne vend rien et qui est immatériel. Beaucoup ont franchi le pas et vivent très heureux.  J’ai croisé il y a peu un garçon qui est parti en Irlande, il paye très peu de taxes et on le laisse développer son business sans contraintes.
Internet a ouvert le monde, pourquoi donc rester dans un pays où on ne commence à travailler pour soi qu’au début de mois d’aout ?
(Voir le concept de libération fiscale c’est hallucinant)

Alors, gentil entrepreneur, tu as le choix :

  • tu optes pour une vraie forme d’entreprise
  • tu quittes le pays
  • tu continues à te faire mettre profond-pointu et à payer pour la vaseline, mais en silence !

 

Tags : , ,

9 commentaires à “Les auto-entrepreneurs sont des cons !”

  1. debo 27 janvier 2012 at 22h09 #

    Hello, que pense-tu du portage salarial ? :-)

  2. Auto Entrepreneur 28 janvier 2012 at 12h00 #

    Ce statut n’est clairement pas fait pour tout le monde et n’est pas une baguette magique (quoi que… une baguette on peut aussi l’enfoncer profond… désolé :)

    Le vrai problème est que n’importe qui peut se lancer n’importe comment… et c’est exactement ce qui se passe : je le vois avec les très nombreuses questions qu’on me pose chaque jour : beaucoup de personnes créent leur auto-entreprise sans aucune notion de compta, sans sens pratique commercial, sans même avoir cherché à comprendre les obligations de ce statut… C’est n’importe quoi !

    On peut aussi préciser que le modèle de micro-social simplifié n’est pas du tout adapté à toute activité… dès qu’on a beaucoup d’investissements ou de frais récurrents… là encore manque de réflexion et de préparation pour beaucoup !

    Enfin, et là on n’y peut rien en tant qu’auto-entrepreneur : l’incompétence et le manque d’infos de certains organismes et certaines administrations qui persistent parfois alors qu’on leur démontre qu’ils se trompent…

  3. jcfrog 29 janvier 2012 at 8h59 #

    salaud de capitaliste!

    • Dugomo 29 janvier 2012 at 12h50 #

      Vermine communiste 😉

  4. Daniel Roch 13 mars 2012 at 17h14 #

    J’avoue que je suis plutôt d’accord avec ce que tu dis, surtout que j’en suis moi-même un auto-entrepreneur. C’est un statut bâtard pour celui qui opte pour ce statut juridique, et c’est en partie anti-concurrentiel pour ceux ayant une réelle forme juridique qui paie bien plus d’impôts…

    Je serais cependant moins catégorique sur la conclusion, car certains auto-entrepreneurs ne font que mettre au grand jour ce qu’ils faisaient déjà (et donc ils paient enfin un peu d’impôts), et que d’autres (comme moi) utilisent ce statut pour lancer et tester à moindre risque son activité avant de créer une réelle structure solide.

  5. Bruno 13 mars 2012 at 19h05 #

    Eh bien c’est la première fois ou je suis content d’être un con comme tu dis, puisque je gagne de l’argent avec ce statut.

    Mais étant salarié, c’est normal mon CA est assez faible et représent deux 13eme mois environ ce qui n’est pas si mal.

  6. rahhal boulgoute 13 mars 2012 at 21h45 #

    Mais permet qu’en de lever les barrières à l’entrée de l’entrepreneuriat et offre une nouvelle chance la possibilité à de nombreux salariés, étudiants, retraités et chômeurs, de compléter leurs revenus.

  7. jean luc Massias 22 mars 2012 at 3h37 #

    Salut ,premièrement tu dis une connerie ,un autoentrepreneur peut être aux chômage et être inscrit a pôle emplois et de deux ,qui va payer l’état des route quand tu pars en vacances ! faut bien le financer et les flics a surveillés les pochetrons sur le bord de la route ,en tout cas c’est pas le banquier …

  8. Sac Bandoulière 26 juin 2012 at 15h44 #

    Ce statut est en effet l’une des meilleures iddée qu’a eu notre gouvernement =)
    Une opportunité pour tous les jeunes talents en free-lance désireux de se lancer dans quelque chose de plus hum safe ?